Le répulsif naturel

Crédit photo : Mareefe

Il y a quelques temps nous sommes tombés sur la recette du répulsif anti-parasitaire naturel qui nous a été donnée par @ficellebordercollie sur Facebook & Instagram. Bien sûr, j’ai voulu le tester ! Jusqu’à présent Loki était traité aux pipettes connues sur le marché mais puisque c’est un produit hautement toxique, l’alternative aux huiles essentielles me semblait déjà bien plus attrayante.

l’aromathérapie

L’aromathérapie concerne les soins prodigués par des huiles essentielles. Il s’agit d’une médecine alternative et est donc à prendre avec des pincettes. Ce n’est pas parce que c’est dit « naturel » que c’est sans danger bien au contraire, et les huiles essentielles font partie des produits chimiques pouvant être toxiques pour les êtres vivants. L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) est chargée de valider notamment les HE vendues en pharmacie et a publié de nombreux articles à ce sujet.

Comme certaines huiles sont plus dangereuses que d’autres, veillez à bien demander au pharmacien les propriétés de chacune et de ne pas improviser. Ce répulsif a pour but de repousser les parasites comme les tiques, mais il n’est en rien une panacée et les HE ne sont pas des médicaments, de plus il est fortement déconseillé de les utiliser sur le long terme. A noter également que certaines d’entre elles présentent des risques de perturbateurs endocriniens (comme pour l’HE de tea tree et de lavande).

Bref vous l’aurez compris : on ne joue pas à l’apprenti chimiste avec les HE et on y va mollo avec les alternatives naturelles qui ne sont pas forcément bénéfiques.

CONTRE INDICATIONS

Les chats manquent d’une enzyme vitale à l’élimination des substances phénolées comme les huiles essentielles, la glucuronyl-transférase des phénols. De ce fait, il est rigoureusement déconseillé d’appliquer un quelconque mélange à base d’HE sur eux. Si vous en vaporisez sur votre chien, veillez à l’écarter du chat quelques heures et ne pas les laisser se frotter entre eux.

Les HE sont également déconseillées : chez l’enfant de moins de 3 ans, la femme enceinte ou allaitante, les personnes âgées ou souffrant de pathologies chroniques, les personnes allergiques ou potentiellement allergiques.

Les huiles essentielles ne doivent pas être ingérées/inoculées et jamais chauffées, faites attention à vaporiser suffisamment loin des conduits auditifs et olfactifs et de toute muqueuse et partie sensible (ou éventuelles plaies/blessures). De façon générale, je préfère n’en vaporiser nul part ailleurs que sur le poil dense de mon animal et ceci avec parcimonie, n’étant pas du tout fan de l’utilisation des HE comme produit assainissant de la maison (et encore moins pour la santé) et on se lave bien les mains ensuite!

Sachez qu’il est indispensable d’avoir un dispersant car comme son nom l’indique, l’HE est une huile et n’est absolument pas miscible dans l’eau au contraire de ce que beaucoup de sites prétendent.

Au sujet de la recette

  • 10 Gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 10 Gouttes d’huile essentielle de Citronnelle
  • 1 Cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 1L d’eau
  • Du dispersant type Solubol
  • Un contenant en verre ambré

Où se procurer les ingrédients

Les huiles essentielles sont généralement vendues dans les pharmacies ou parapharmacies, hélas les prix varient énormément et sont généralement plus hauts que sur Internet. Vous pouvez ainsi en trouver (ainsi que le dispersant et le contenant spécial) dans des boutiques spécialisées comme Aroma Zone par exemple. L’achat sur internet ne vous empêche pas d’aller demander des conseils et infos auprès de votre pharmacien malgré tout !

Pour le vinaigre de cidre, il est facile d’en dénicher dans le commerce comme tout bon autre condiment. En moyenne il faut donc compter 12€ le mélange. Sa durée de conservation avoisine les 3 mois dans un endroit sec à l’abri de la lumière et de la chaleur. Sa posologie : 2 applications par mois, à réitérer après les baignades.

Mon EXPÉRIENCE

Après avoir mélangé le liquide et versé dans un flacon-spray ambré, j’ai fait deux trois pshits sur le dos de Loki, ses flancs et à la base de sa queue. L’odeur n’est pas désagréable pour l’humain, du moins si vous aimez tout ce qui est à base de menthol.

La coïncidence a voulu que nous allions dans un endroit bourré de tiques, près d’un marais et dans les hautes herbes. Un vrai régal pour ces saletés! Malheureusement, Loki s’étant donné à cœur joie pour la baignade, il a éliminé une grande partie du produit tout seul et j’ai donc dû remettre un petit coup de pshit en rentrant (le surdosage est évidemment à proscrire).

En 48h, nous avons déniché pas moins de 16 tiques ; strictement aucune, et je n’exagère pas, n’a mordu Loki ! Elles sont tombées toute seules au sol après avoir vaporisé le produit à notre retour. Elles n’étaient cependant pas mortes puisqu’il s’agit d’un répulsif et non pas d’un poison. (UPDATE du 30/04/19 : 2 ans après et utilisant toujours la méthode du répulsif aux HE pour les saisons printemps/été, je confirme que les tiques n’aiment vraiment pas le produit puisqu’il est maintenant rare d’en trouver sur Loki 😛 )

Les points

Oui pour :

  • Moins toxique que les pipettes
  • L’odeur agréable
  • Ca ne graisse/sèche pas les poils
  • Plus de démangeaisons pour les sensibles
  • L’économie du produit

Non pour :

  • Ça repousse mais ne tue pas les parasites
  • La teneur toxique pour les chats
  • L’aromathérapie n’est jamais à prendre à la légère et le manque de connaissances peut entraîner un mésusage dangereux

Conclusion

Comme dit, ce répulsif marche plutôt bien, du moins avec nous, car bien sûr l’environnement et la façon dont vous gérez vos balades sont à prendre en compte. Mais, car il y a un mais, je le déconseille pour ceux qui vivent en appartement comme nous jusqu’à présent. Je me suis rendue compte trop tard que certes, aucune tique n’a mordu Loki et c’est tant mieux, mais elles tentaient toutes de s’échapper… une fois à l’intérieur. C’est donc un risque non négligeable qu’elles se baladent partout et s’accrochent à un autre être non traité comme le chat, le furet ou même les humains! Je pense donc que ce produit est nickel si on vit en maison avec jardin, où il est plus facile d’aérer et chasser des parasites ou même d’épouiller son animal dehors et le laisser se débarrasser du reste tout seul. L’épouillage reste un geste indispensable à faire le matin, après la balade et le soir avant de se coucher, et puis c’est un chouette moment câlin à passer avec son animal.

Petit ajout : sachez qu’il existe plein d’autres remèdes naturels pour remplacer les pipettes, comme la terre de diatomée par exemple !

Un commentaire sur « Le répulsif naturel »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s