Notre année 2017

IMG_8936

Tout comme l’année précédente, l’heure est venue de faire un constat de ces derniers mois écoulés 😀 Pavé César incoming !

Ce début d’année (premier trimestre) fut plutôt similaire à la fin de 2016, vu que nous étions encore en hiver (= nature morte, froid de White Walker et humeur massacrante) et vivions toujours dans notre ancien appartement, la situation n’avait pas bien évolué depuis mon dernier coup de gueule ; je vous avais parlé des litiges que je rencontrais très (trop) régulièrement avec les gens du coin lorsque je baladais sur la digue pour la seule raison que Loki est un gros chien et que donc safépeur ! Bref, c’était pas un début d’année des plus folichons et en vrai je n’avais qu’une hâte : déménager.

snow
Comme si un petit piou comme ça faisait peur hein? (comment ça il était déjà adulte début 2017?)

On a donc serré les dents un bon coup, l’histoire de quelques mois, et j’ai patienté comme j’ai pu en m’impliquant dans un projet qui me tenait énormément à coeur : la protection animale. Une véritable âme de Brigitte Bardot en devenir, c’est là que je suis tombée sur la photo d’Ashélia, via l’asso Remember Me. Cette jolie noiraude avec des chaussettes blanches m’a complètement vrillée le coeur, mais ne pouvant la faire venir ici (ç’aurait été joyeux dans notre appart’ tiens) j’ai pris la décision de la parrainer. Chaque mois j’envoyais 30€ à l’asso et j’étais sûre qu’elle recevait ses croquettes et tous les soins qu’il fallait « Jusqu’à ce qu’elle ait sa propre famille! » j’ai dit alors. Brave fifille que je suis, j’étais à ce moment là à des km de me douter qu’en Mai, cette famille, ce serait nous !

19323810
Ma noiraude pendant son affreux séjour à la fourrière de Pascani

Le mois de mai sonne le temps des rires et des chants ; le déménagement (et aussi l’anniversaire de ma maman, mais ça c’est autre chose) ! Nous avions trouvé notre Graal, une belle maison avec un beau jardin située en campagne, pas trop loin de la ville et sans avoir à négocier un rein ou deux ! Et comme une nouvelle n’arrive jamais seule, c’est un beau soir alors que je lisais un merveilleux livre sur la situation politique du pays et ses pendants sociaux et économiques (non j’déconne, je glandais sur mon portable et rigolais devant des gifs de pandas roux qui se mettent sur deux pattes) que j’évoquais l’idée assez folle qu’Ashélia, ma petite protégée de Roumanie, soit du voyage avec nous et qu’on vive tous ensemble dans la joie et la bonne humeur.

 » T’imagines, j’appelle l’asso et je leur dis que ayé, on l’adopte ! »

Et là mon copain répondit le plus naturellement du monde :

« Bah ouais, fais ça. »

Ce n’était pas une blague. Il était sérieux. Et moi aussi excitée qu’une gosse à qui on venait de dire « hé ça te dirait de sécher l’école aujourd’hui et qu’on aille à Disneyland? ». Après environ dix minutes de discussion (et une vingtaine de « noooon ? vraiment ? Tu vas pas le regretter hein ? non mais c’est dingue… Si ?? Non… Si ? » j’ai donc rempli le formulaire d’adoption de l’asso. S’ensuivirent un entretien téléphonique (en pleine balade à Etretat avec Inoock & Co. et Kaya), une pré-visite du domicile et… Le grand « C’est d’accord » de la bénévole. Quelques jours plus tard, Ashélia n’était plus en Roumanie mais bien sur le sol français, avec nous. Je ne vais pas entrer dans les détails, vous connaissez déjà la suite !

811654cosetteashelia
Avec beaucoup d’amour et beaucoup de patience, la voici transformée !

Dans tous les cas ce furent les mois les plus libérateurs de ces dernières années. La campagne nous a radicalement changée, Loki s’est monstrueusement détendu, on peut enfin se promener l’esprit serein, on a tout l’espace que l’on veut, Nyx est milles fois plus heureuse depuis, Ashélia évolue de jour en jour toujours dans le progrès et Dakota a une grande pièce entière qui lui est réservée pour faire la petite fouine comme à son habitude… On s’est créé un véritable nid dans lequel hiberner cet hiver (à base de pizza, de raclette et de netflix essentiellement). J’ai pu me concentrer sur d’autres sujets dans ma vie, j’ai évolué, j’ai appris, mais surtout j’ai pu concrétiser des projets et j’ai atteint les objectifs que je m’étais fixée pour 2017.

J’attends 2018 avec beaucoup d’appréhension : avec un 2016 plus que pourri et un 2017 génial, je ne sais pas trop ce qui va me tomber dessus… du coup je pense refaire ma collec’ de gifs de panda roux pour me soutenir dans les mauvais moments.

Mais tant que je serais entourée de ma petite troupe, et que eux vont bien, alors je peux m’estimer chanceuse et heureuse !

Et vous, votre constat de l’année?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s