Review #5 – Calmivet

calmivet_x40_comp-hd.jpg

 

Les joies d’avoir un chien de refuge… Je dirais même plus : les joies d’avoir un chien de refuge roumain ! Oui car il y a une sensible différence entre les deux mais j’en parlerai un autre jour si vous le voulez bien.

Avoir un chien comme Ashélia donc, c’est devoir pallier et composer avec ses traumatismes et ses peurs perpétuelles, et si elle fait d’énormes progrès au quotidien dans bien des domaines, il y a des choses qui mettront bien plus de temps à se réparer : les griffes (et par extension les pattes).

Ca ne vous dit rien dit comme ça? Oui, je parle de sa peur lorsqu’on lui prend tout bêtement les pattes ou qu’on essaie de lui couper les griffes. Depuis des mois je m’emploie à la désensibiliser à beaucoup de gestes en rapport avec l’hygiène quotidienne comme lui tripoter les oreilles, lui mettre des gouttes dans les yeux, lui tâter le bidon, etc. MAIS les pattes… C’est nope (et quand je dis nope ça veut dire qu’elle fuit, hurle, s’urine dessus, grogne, claque des dents…). Pas étonnant d’ailleurs vu que c’est le moyen ultime des animaux pour prendre la fuite, alors entravez les petons d’un chien apeuré ça risque de le mettre dans tous ses états (comme c’est le cas ici).

Comme je le disais, elle n’en est pas encore à accepter qu’on lui coupe les griffes, et ça a ceci de problématique que ses griffes, elles, n’attendent pas son bon sentiment pour pousser. Depuis Mai, elle ne se les lime plus naturellement sur le bitume de la Roumanie et du coup en toute logique, ça pousse, ça pousse et… ça devient délicat. A tel point que les griffes se recourbaient sous ses coussinets en fait, on en arrivait à ce stade où il était indispensable de les lui couper, pour son confort déjà et ensuite et surtout pour lui éviter des problèmes de santé plus graves.

Après en avoir parlé à ma vétérinaire, elle m’a donc ordonné du Calmivet en comprimés.

Le produit

Qu’est-ce que le Calmivet? Il s’agit d’un calmant composé d’acépromazine, un dépresseur du système nerveux et utilisé comme neuroleptique. En gros, c’est un énorme sédatif visant à rendre votre animal tout mou et dans l’incapacité de présenter des gestes d’agressivité ou de défense. Alors oui, ça parait un peu (beaucoup) brutal dit comme ça et carrément à l’opposé de mes principes de base qui me font choisir les méthodes naturelles autant que faire se peut. Mais comme dit… « autant que faire se peut » et je suis bien au regret de vous avouer que non, les Fleurs de Bach et autre Rescue ne peuvent rien pour Ashélia dans de pareils moments (à noter qu’elle est sous traitement Hilton Herbs au quotidien – j’en parle ici d’ailleurs).

L’administration

Ashélia pesant entre 25-30kg en ce moment, la posologie était de 4 comprimés. Ceci dit il y a des contre indications pour les animaux atteints d’insuffisance rénale et d’hypovolémie et étant donné que nous n’avons aucune idée du bilan de santé d’Ashélia nous avons décidé – et toujours sous consultation de notre vétérinaire – de ne lui en administrer que 2.

Nous avons choisi de lui donner les comprimés en début d’après-midi, alors que nous avions tout le temps pour la surveiller de près et que les vétérinaires étaient joignables en cas de pépin. Environnement calme, tout était préparé. Hop, on cache les comprimés dans un petit morceau de viande, elle engloutit le tout et on attend. On attend… On attend environ 1h avant que les premiers effets se fassent sentir :

  • Yeux tout petits et mi-clos
  • Premiers titubements
  • Sécrétions lacrymales

Elle va se poser dans son panier et semble comme s’endormir. On tente une première approche du coupe griffes… Elle fuit. Ah. Après plusieurs tentatives en douceur, elle ne nous laisse toujours pas faire et on remarque qu’elle est encore relativement alerte. On appelle donc le vétérinaire pour connaître son avis, qui nous autorise à lui administrer les 2 autres comprimés. Petit bout de viande, rebelote et on attend 1h30 de plus.

Les effets ne s’amplifient pas pour autant, en fait Ashélia tient bon. Une vraie force de la nature qui ne se laisse surtout pas affaiblir même par un énorme calmant. Après 3h à serrer les dents (car oui ça fait TRÈS mal de voir son animal dans cet état) nous nous décidons à forcer un peu la chose, l’invitons à rester couchée en lui caressant le dos, restant devant son passage pour l’inciter à rester sur place, et on essaie une griffe… Elle se laisse faire. Pas par plaisir. Loin de là.

Elle se met à trembler de tout son corps, s’urine dessus, émet des petits raclements de gorge comme si elle sanglotait… Ajoutées à ça les larmes qui coulaient de ses yeux, on aurait juré qu’elle pleurait de terreur (non, un chien ne pleure pas comme un humain). Je ne vous le cache pas, c’est un spectacle vraiment déchirant dans lequel on est forcé d’aller jusqu’au bout afin de ne pas lui faire subir ça pour rien.

On coupe le plus vite et proprement possible les griffes, puis on s’écarte au loin en la laissant tranquille.

Le repos

Ashélia s’empresse de retourner à son panier, se blottit en boule, je lui passe un peu de shampoing sans rinçage sur l’arrière train pour lui nettoyer l’urine collée à ses poils, lui donne des friandises, essaie de l’apaiser tant bien que mal puis décide de lui ficher la paix une bonne fois pour toute.

Les heures qui ont suivi ont été plus sereines, on veillait sur elle, elle venait de temps en temps d’elle-même réclamer du réconfort près de nous, et la pression redescendait. Après une nuit de surveillance, au matin, elle avait encore les yeux un peu endormis mais était réveillée, capable de se déplacer sans problème, elle a bu, mangé et a manifesté du contentement de nous voir. Nous sommes cependant restés très vigilants pour le reste de la journée et pendant encore 48h pour s’assurer de l’élimination du produit (= lui coller au train pour vérifier la tête de ses crottes et de son pipi. Ouaip, c’est ça avoir un chien)

Les points

Oui pour :

  • En fait rien, je ne conseille pas ce médicament – car déjà ce n’est pas à moi de le faire – mais en plus car il doit être rigoureusement encadré par un avis médical, à ne surtout pas mettre entre toutes les mains (oui, je m’adresse directement aux propriétaires qui y verraient la solution pratique à toutes les petites angoisses)

Non pour :

  • Absolument pas l’effet escompté sur Ashélia. Déjà que nous avions énormément hésité à lui administrer de prime abord la chose, si en plus ça ne donne pas du tout de résultat… Oui en définitive nous avons réussi à lui couper les griffes mais à quel prix.

Conclusion

Vous l’avez compris dans le ton employé dans cet article, je n’ai absolument pas aimé le Calmivet. Ashélia a un réel instinct de survie – c’est indubitable – et si elle a su résister à 4 comprimés de cette chose, imaginez le pet de mouche de méthodes plus naturelles pour cet événement précis. Car non, ce n’est vraiment pas par gaieté de cœur que nous avons eu recours à ce médicament mais bien car il n’y avait pas d’autres solutions sur le court terme, il nous fallait quelque chose d’instantané ou presque et de vraiment ponctuel qu’on n’utiliserait vraiment pas au quotidien. Je n’ai pas aimé lui faire subir ça, le seul bon point fut qu’enfin, ses griffes sont coupées. Oui, tout ça pour des griffes. Maintenant vous comprenez mieux le quotidien avec un chien traumatisé de Roumanie.

Avertissement : sur internet, vous tomberez sûrement sur beaucoup de témoignages de consommateurs propriétaires de chats qui ont utilisé Calmivet à leurs risques et périls. Effectivement, la plupart sont des gens ayant surdosé le produit ou n’ayant simplement pas lu la NOTICE D’UTILISATION qui indiquait pourtant que ces comprimés ne sont absolument pas faits pour des chats stressés. Par conséquent… A ne pas donner aux chats. Tout simplement. Et par pitié, n’utilisez pas Calmivet pour des angoisses pouvant parfaitement être gérées autrement, ce n’est pas la solution adéquate.

Un commentaire sur “Review #5 – Calmivet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s