La forêt de Brotonne

La forêt de Brotonne, anciennement appelée Forêt d’Aurelaune, est l’une des étapes obligatoires pour tout randonneur normand qui se respecte et c’est un véritable plaisir d’y aller avec des chiens (ou à cheval pour les cavaliers). On ne croise que très rarement une présence humaine ; en fait, on a plus de chance de tomber sur un animal sauvage que sur un congénère à deux pattes.

Ceci dit, on n’y va pas sans s’informer un minimum : premièrement, prendre connaissance des plans des différents sentiers pédestres est obligatoire si on ne veut pas se perdre dans les 6750 hectares, car il faut savoir que presque aucun réseau ne passe là-bas. Exit le portable !

Ensuite, cette forêt attire les chasseurs et les cueilleurs de champignons, donc il y a un calendrier à respecter présent sur le site de l’ONF. Et plus naturellement, il faut aussi veiller à respecter le cycle de reproduction/naissances des animaux vivant en ces lieux (dans ces périodes d’avril à juin, les chiens ne sont pas autorisés à être en libre hors des sentiers forestiers).

Les bois regorgent de fleurs sauvages, n’hésitez pas à vous procurer des livres sur le sujet pour en apprendre plus ou à télécharger des applications comme PlantNet ou iNaturalist pour les reconnaître. Ici à gauche, une Digitale pourpre, anciennement appelée « damoyselle » une fleur toxique à ne pas confondre avec la Grande Consoude qui, elle, est utilisée pour épaissir les soupes. Son nom anglais foxglove est une contraction du mot folks-glove qui signifie les « gants du Petit Peuple » il faut comprendre par là, le peuple des fées. C’est ainsi qu’une digitale plantée au devant de votre maison représente une invitation aux fées qui prendront soin de votre maison. La forme des fleurs n’est pas sans rappeler le bonnet des lutins et il est dit que s’y cachent les pixies endormies. Les petits points blancs sur les clochettes sont les empreintes de leurs mains. En Irlande, une légende veut que l’on soigne les enfants possédés en leur faisant boire le jus de dix fleurs de digitales.

Prévoyez également beaucoup d’eau car la soif se fait vite l’invitée d’honneur de vos balades dans ce domaine ainsi qu’une petite trousse de secours pour vos loulous car vous mettrez sûrement plus de 30 minutes à regagner les voitures une fois bien entrés dans la forêt.

Ce domaine sylvestre est peuplé d’une multitude d’arbres remarquables qui valent le coup d’œil. Je vous invite à en apprendre un peu plus sur certains d’entre eux sur mon article sur les Arbres Gardiens.

Bibliographie : Histoire des plantes d’Europe par Poiret / Le petit guide des plantes sauvages comestibles par Morgane Peyrot / L’Encyclopédie du Légendaire par Edouard Brasey

Un commentaire sur « La forêt de Brotonne »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s