Stériliser son chien : est-ce vraiment une bonne chose?

Septembre est le mois de la stérilisation et à l’approche de la Journée Nationale de la Stérilisation le 18 septembre, voici un deuxième article sur le sujet. Celui-ci n’a pas été écrit d’après la collaboration avec lasantedemonchat.fr mais uniquement suite à mes divagations habituelles sur internet 🙂

La semaine dernière je vous parlais de l’importance de la stérilisation en m’appuyant sur des informations ciblées sur les chats, aujourd’hui je souhaite approfondir le sujet vis à vis des chiens (bien que le sujet soit globalement le même pour tout animal domestique)

Depuis que j’ai Loki, je suis beaucoup plus investie sur les médias communautaires (pages facebook, forum, instagram) où on peut échanger nos connaissances dans le monde canin avec d’autres passionnés voire des professionnels, et il y a une chose qui revient sans cesse au sujet de la stérilisation : stériliser son chien lui évite de gros problèmes de santé plus tard (cancer de la prostate, cancer des testicules et j’en passe)… Sans jamais citer aucune source, aucune étude fondée.

Alors je me suis posée la question : toute notion de surpopulation animale, de contrôle comportemental ainsi qu’éthique mise de côté et en se basant uniquement sur le côté médical de la chose, la stérilisation est-elle réellement si bénéfique?

C’est ainsi que j’ai passé une soirée+une nuit entière à bûcher sur le site Google Scholar à la recherche d’une quelconque étude probante. Le résultat? Pas grand chose. Il s’avère qu’il y a – à ce jour – très peu de recherches sur la question et qu’il y a tant de variables à prendre en compte qu’il est extrêmement difficile d’obtenir des résultats catégoriques. Ceci dit, deux parutions ont retenu mon attention et j’aimerais vous les partager.

adult-care-clinic-1350591.jpg

« A la loupe »

Nous avons premièrement cette page parue dans le quotidien l’Essentiel dans le numéro 318 daté de février 2014 : Stérilisation chez le chien, des incertitudes sur le rapport bénéfice/risque ? qui compare les bénéfices et les risques lors de l’opération en analysant trois études. Il est dit que la première met en exergue le « faible niveau de preuves en faveur de la stérilisation à un âge donné pour réduire le risque de tumeur mammaire, ne permettant pas de faire une recommandation ferme. »

La seconde étude met le doigt sur des effets nocifs de la stérilisation. 759 chiens (golden retriever) furent étudiés et il semblerait que certains affectations telles que la dysplasie de la hanche, la rupture du LCA, le lymphome, l’hémangiosarcome,  le mastocytome ainsi que les tumeurs mammaires se développent favorablement sur les chiens stérilisés (de façon précoce ou tardive) plutôt que ceux qui ne le sont pas.

Enfin, la troisième étude s’occupe plus particulièrement de comparer les rottweilers ayant eu une espérance de vie normale à ceux ayant eu une longévité exceptionnelle. A priori, l’ovariectomie avant l’âge de 4 ans réduirait la durée de vie chez les femelles. Une vague explication est donnée quant à la production d’œstrogène qui améliorerait la réponse immunitaire. Mais cette dernière étude est encore assez fragile dû au manque de recherches approfondies.

Téléchargez le PDF de l’article

adorable-animal-breed-1108099

Les bénéfices/inconvénients à long terme

Le second papier qui m’a intéressé est entièrement en anglais et date d’avril 2007. Etant un petit peu long mais pourtant très ciblé sur ma question initiale, je vous laisse le loisir de le lire en entier de votre côté et n’en ferais ici qu’une espèce de synthèse en traduisant certains passages:

Les avantages à la castration (mâles)
• élimine le faible risque (environ <1%) de décès par cancer des testicules
• réduit le risque de troubles non-cancéreux de la prostate
• réduit le risque de fistules péri anales
• pourrait réduire le risque de diabète (informations non concluantes)

Les inconvénients à la castration (mâles)
• si fait avant maturité, accroît le risque d’ostéosarcome (cancer des os)
• accroît le risque d’hémangiosarcome
• triple le risque hypothyroïdisme
• augmente le risque de sénilité
• triple le risque d’obésité
• quadruple le faible risque (<0.6%) de cancer de la prostate
• double le faible risque (<1%) de cancer des voies urinaires
• augmente le risque de troubles orthopédiques
• augmente le risque de réactions aux vaccins

Pour ce qui est des femelles à présent, il est dit que c’est un peu plus complexe:

Les avantages à la stérilisation (femelles)
• si fait avant 2 ans et demi, réduit grandement le risque de tumeurs mammaires
• élimine pratiquement le risque de pyomètre
• réduit le risque de fistules péri anales
• élimine le très faible risque (<0.5%) de tumeurs utérines, cervicales et ovariennes

Les inconvénients à la stérilisation (femelles)
• si fait avant maturité, augmente le risque d’ostéosarcome
• augmente le risque d’hémangiosarcome
• triple le risque d’hypothyroïdisme
• augmente le risque d’obésité
• cause de l’incontinence urinaire pour 4-20% des femelles
• augmente le risque d’infections récurrentes des voies urinaires
• augmente le risque dermatites vaginales et vaginites
• double le faible risque (<1%) de tumeurs des voies urinaires
• augmente le risque de troubles orthopédiques
• augmente le risque de réactions aux vaccins

On remarque par ailleurs le point vis à vis des tumeurs mammaires si stérilisation avant un certain âge, contredite par l’étude précédente (de 7 ans plus récente) qui tend plutôt à dire qu’il n’y a pas de conclusions véritables à tirer sur ça.

Le reste de l’article traite plus en détail de chaque problème de santé fréquemment évoqué par les pro-stérilisations comme par exemple le fameux « cancer des testicules » : 1% des chiens non stérilisés meurent par ce cancer, ce qui ne justifie donc pas que les vétérinaires (ou badauds de facebook) tirent la sonnette d’alarme à ce sujet en exagérant de beaucoup la fatalité de cette maladie. On peut également y lire que les hormones de testostérone auraient en réalité un rôle protecteur vis à vis de la maladie et que l’origine de ce trouble serait peut-être urothéliale.

Télécharger le PDF de l’article

animals-bite-blurred-background-955470.jpg

Conclusion

Alors quoi? Finalement la stérilisation n’est peut-être pas si bénéfique (je répète: uniquement et strictement dans un cadre médical !) qu’on le pensait? Oui et non.

En fait, la seule chose qui est sûre c’est que nous n’avons définitivement pas assez d’études et de preuves à avancer pour conclure que oui, ou que non. Par contre, les éléments présentés ici offrent une énorme possibilité d’alléger nos discours habituels ! Pour un sujet encore si fragile et si peu connu, il est impossible de partir dans les affirmations et les extrêmes, que ce soit d’un côté ou de l’autre.

N’oubliez pas: aucune opération chirurgicale n’est sans risque donc il est bien sain de se poser toutes les questions avant de sauter le pas.

Je terminerai cet article en rappelant une dernière fois que cette réflexion ne prend en compte que l’aspect médical de la chose en mettant totalement de côté les arguments tels que: la stérilisation contrôle la surpopulation et fait baisser les abandons, la stérilisation peut éviter certains problèmes comportementaux (fugues, bagarres…), deux poids non négligeables donc. Mon but est seulement de vous inviter à vous intéresser à tous les aspects de la chose, pas de vous encourager à ne pas stériliser!

Un commentaire sur « Stériliser son chien : est-ce vraiment une bonne chose? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s