Les méthodes naturelles contre les tiques

Sur mon blog, vous pouvez déjà trouver un article complet sur les tiques en elles-mêmes, mais aussi un premier article sur le répulsif naturel aux huiles essentielles. A présent, je souhaiterais continuer le partage de mes expériences depuis plusieurs années avec les méthodes naturelles contre ces petites bestioles qui transmettent des maladies (si jamais vous vous posiez la question de leur utilité: elles servent de régulatrices de population justement grâce à cette transmission et sont utiles à l’équilibre naturel… même si on les déteste 🙄)

Avant propos : ce n’est pas parce que c’est naturel que ce n’est pas toxique, avant d’utiliser n’importe quel produit conseillé sur un site ou par des connaissances, veillez à faire vos propres recherches et demander l’avis de professionnels de la santé. Je tiens également à préciser que ces méthodes ont été employées afin de protéger mes animaux des tiques, je ne traiterai ici pas de leur efficacité contre d’autres parasites (vers, puces, etc.) ou même de leur usage sur humain même si certaines de ces méthodes sont plébiscitées pour ça.

Les hydrolats

La version plus safe des huiles essentielles: lors du processus de distillation d’une fleur ou d’une plante dans un alambic, le distillat se compose d’huile essentielle sur le dessus et d’eau de distillation qui est l’hydrolat. En raison de sa très faible teneur en huile essentielle (moins de 0.2%), l’hydrolat n’est pas contre indiqué comme l’HE, ce qui en fait une alternative idéale pour un répulsif naturel pour chats et furets.

S’agissant également d’un produit très fragile, sa conservation est faible et il faut impérativement le conserver à l’abri de la lumière, de la chaleur, des variations de température ainsi que de l’oxygène et au frais (de préférence au frigo). Par conséquent, son efficacité en est diminuée en tant que répulsif anti-tiques…

Dans la JaneiroLinoa Box de Pâques, j’ai reçu une fiole d’hydrolat bio de Compagnons & Compagnie que j’ai testée pendant quelques semaines. L’odeur est agréable, il n’y a aucun effet gras sur le poil, ceci dit Loki a quand même réussi à attirer pas mal de tiques pendant la période d’essai (retirées avant qu’elles ne mordent) donc ça ne fonctionne pas vraiment pour nous*

La terre de diatomée

Premier point: ne surtout pas confondre terre de diatomée calcinée et non-calcinée. La première est toxique et on s’en sert surtout pour les piscines, la seconde est celle que l’on va choisir ici, aussi appelée alimentaire ou amorphe.

La terre de diatomée se présente sous forme de talc, c’est un insecticide naturel, idéal pour traiter votre habitation même sans animaux de compagnie donc.

Ceci dit il y a pas mal de précautions à prendre avant de l’utiliser: étant une poudre volatile et abrasive, il faut éviter de l’inhaler donc à appliquer dehors et sans vent de préférence. Évitez les muqueuses et les zones sensibles (plaies, etc.) et les yeux. Ici quand on en met, on le fait à deux: le premier frictionne les poils du corps avec la poudre, le deuxième couvre les yeux du chien. On peut également le mettre sur une brosse pour faciliter le dépôt sur le poil. Autant sur Loki et Mjöllnir, la poudre ne se voit pas, autant sur Ashélia qui est toute noire ça lui donne un poil grisonnant, mais ce n’est qu’esthétique 🙂

Question efficacité ça marche plutôt bien pour nous mais il faut en remettre régulièrement vu que Loki a un poil auto-nettoyant qui se débarrasse donc de lui-même de la poudre. Qui plus est, la terre de diatomée n’est efficace que sèche donc dès qu’il y a de l’humidité, que les chiens se baignent ou qu’il pleut… Paf, tout disparaît.

Le vinaigre des 4 voleurs

Remède de grand-mère qui fait parler de lui depuis des années. Il serait bénéfique pour bien des maux, mais nous ce qui nous intéresse c’est l’effet répulsif contre les tiques. Moins toxique que les HE mais à l’odeur aussi puissante, ça parait être le compromis idéal dans notre situation.

On l’utilise en vaporisant avec une bouteille spray sur tout le corps, aussi bien pur que dilué avec de l’eau (pour le passage des parties sensibles et muqueuses, il doit être dilué). Si la sortie s’effectue sur un territoire à haut risque, il est préférable de vaporiser toutes les 15 minutes, si le risque est faible, toutes les heures devraient suffire. Ne pas oublier de re-vaporiser le produit après la balade pour chasser les tiques les plus téméraires. Le vinaigre se conserve à l’abri de la lumière, pour une durée de plus de 30 mois (18 mois après ouverture) et se rince à l’eau claire.

Veillez à vérifier la liste des ingrédients (le vinaigre des 4 voleurs contient par exemple du camphre) pour éviter que des personnes allergiques entrent en contact avec, bien que les contre-indications visent l’utilisation en interne, vaut mieux prévenir que guérir.

J’ai donc décidé de le tester sur quelques jours dans un bout de forêt dans lequel on va régulièrement se promener et où Loki se donne à cœur joie pour bourriner tous les fourrés alentour. Il le fait tant et si bien que je doute qu’une tique, même si elle le voulait, ne pourrait éviter de lui tomber dessus, alors autant vous dire que je m’attendais à en retrouver quel que soit le produit que j’utilise. Au total des épouillages post balades : trois ou quatre petites tiques qui se baladaient sur les poils, pas plus.

Pour moi, le vinaigre des 4 voleurs est donc le meilleur compromis : forte odeur répulsive, qui ne graisse/colle/assèche pas les poils, non toxique. Les seuls inconvénients restent la rareté du produit (on en trouve surtout dans les boutiques bio ou en commande sur internet) et le fait qu’il faille en remettre régulièrement pendant les balades et après.

Conclusion

Même s’il existe encore quelques autres produits anti-tiques dits naturels (dont notamment le vinaigre de cidre ou l’huile de coco) j’ai choisi de me concentrer sur les principaux et ceux qui reviennent le plus souvent. De plus en plus de marques mettent sur le marché leurs propres lotions anti-parasites, ce n’est à présent plus le choix qui manque. Toutefois, je pense qu’il n’existera jamais de produit miracle, au mieux on peut limiter les dégâts et ne pas lésiner sur les précautions. Je vous invite également à télécharger des applications telles que TickTracker ou Tique pour vous tenir au courant des zones de danger ainsi que des gestes à avoir en cas de morsure.


*L'efficacité de ces différentes méthodes dépend de plusieurs facteurs comme votre environnement, la nature de poils de vos animaux, vos fréquences de sorties dans les zones à risques, etc. ce n'est pas parce que ça ne fonctionne pas (ou fonctionne!) pour nous que ce sera le cas pour vous.

Je remercie @ficellebordercollie pour ses conseils sur le vinaigre des 4 voleurs.

Un commentaire sur « Les méthodes naturelles contre les tiques »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s