La forêt du Trait-Maulévrier

A l’ouest de Rouen, en lisière méridionale du pays de Caux, se trouve la petite sœur de la forêt de Brotonne, séparée par la Seine mais faisant également partie du Parc naturel régional des Boucles de la Seine et appartenant anciennement aux ducs de Normandie : la forêt du Trait-Maulévrier. Si les chênes et les hêtres dominent les massifs de la région, ils sont accompagnés cette fois-ci de pins sylvestres tous plus majestueux les uns que les autres et qui auraient, jadis, fourni le bois nécessaire pour la flotte de Guillaume le Conquérant lors de sa traversée de la Manche. C’est au détour de nombreux sentiers diversifiés que vous pourrez profiter de la fraîcheur de leur ombre et de la beauté d’un paysage très nuancé, foyer d’une faune riche (chauves-souris, salamandres, grenouilles, busards…) et d’une flore délicate.

Lire la suite de « La forêt du Trait-Maulévrier »

La forêt d’Eawy

Située au cœur du pays de Bray, voici le domaine des hêtres : la forêt d’Eawy (prononcé eavi) dont le nom provient de l’ancien français et est relatif à l’eau, du fait de sa proximité avec la Béthune et la Varenne. Il s’agit ni plus ni moins de la deuxième hêtraie de France qui s’étend sur 6550 hectares.

Lire la suite de « La forêt d’Eawy »

Les Arbres Gardiens

Vous l’aurez compris à force de me lire, notre élément c’est la forêt. Aussi bien pour les chiens que pour moi, il ne se passe pas une semaine sans que je ressente le besoin de me perdre dans les bois et d’admirer les arbres qui m’entourent. Témoins du temps qui passe, ils peuvent s’avérer être de véritables remparts face aux obstacles de la vie comme le chêne millénaire d’Allouville-Bellefosse par exemple, mais sont également au cœur de légendes, acteurs de notre folklore. Du simple spectacle de leur stature jusqu’au mythe qu’ils génèrent, je vous présente quelques unes des célébrités aux trois coins de la forêt de Brotonne.

Lire la suite de « Les Arbres Gardiens »

La forêt de Brotonne

La forêt de Brotonne, anciennement appelée Forêt d’Aurelaune, est l’une des étapes obligatoires pour tout randonneur normand qui se respecte et c’est un véritable plaisir d’y aller avec des chiens (ou à cheval pour les cavaliers). On ne croise que très rarement une présence humaine ; en fait, on a plus de chance de tomber sur un animal sauvage que sur un congénère à deux pattes.

Lire la suite de « La forêt de Brotonne »